Le Clavier Mal Accordé – 201305282144201305282213 (Introduction)

1377013_10202261278594134_825827366_n

par Igor Myrtille

           Improvisations à l’aide d’un programme tout simple qui se contente d’ajouter des espaces à chacune de mes pa us es. Aucun retour en arrière.

21h44 L      a Monte Young est un musicien dit minimaliste         je dirais qu’il a à peu près le

même style (vestimentaire) que Terry Riley (quoique Terry Riley       est plutôt du genre

pourrait très bien conduire une Harley je le vois sans problème dessus)        mais  musicalement

il est un peu plus à part                    (ça ne veut rien dire)                        il a composé une oeuvre

qui s        e nomme     The Well-Tuned Piano   , en français je dirais L ePiano bien

accordé                                                 c’est un mélange d’improvisation et de composition

puisqu’elle s’est construite entre 1964 et 19 83 (d’après mes

souvenirs)                                           au fur et à mesure de                 diverses

représentations (et probablement de son travail en amont)                                  le piano est

“bien accordé”  dans le sens où La Monte Young a   modifié la tonalité des cordes les notes

sont toujours des Fa,      des Do, des Sol, avec leurs dièses et bémols mais le     les fréquences

auxquelles elles correspondent ont été modifiées (si j’ai bien compris) le but est qu’elles

résonnent     d’une façon différente                       quand ils                         quand elles

sont jouées en accord       et c’est vrai que les   accords qui s’enchaînent le long des cinq ou six

heures pendant lesquelles le musicien exécute ses martèlements tantôt    lents tantôt plus

excités                      ces accords ont un                                                          produisent un effet

que                         je trouve à la fois froid et sensuel             j’aime beaucoup cette oeuvre je

l’écoute   souven t(rarement en entier             )j’ai une version de 1973 ou 1974 jouée à New

York    je l’ai téléchargé e illégalement je m’en

excuse                                                                                                ce que j’aime c’est cette façon

d’apprivoiser le clavier l’instrument, de l   ui donner une certaine forme, une certaine fonction, et

d’en exploiter les possibilités                  à travers des années d’exécution et de

perfectionnement                j’espère qu       e le musicien à la fin s’est senti satisfait du travail

accompli                                           il y a une forme de soumission à         de la             de

l’instrument à l’homme que j’aime beaucoup       comme s’il retraçait l’           le moment pionnier de

l’artisan d’un instrument n euf                               qui apprend en même temps à

l’utiliser                                 qui a dans sa tête des mélodies            des accords et qui les

perfectionne                                 en apprenant         à jouer à manipuler    sa création            un côté

démiurge fascinant d’où la question pourquoi pas

moi?                                                                                  mais

et si la machine l’instrument                au

contraire                                           était rebelle était conçue comme rebelle                         con çue

pour faire le contraire de ce que je voudrais faire                      de ce que je suis disposé à faire

d’habitude                (  on va dire qu’il s’agit de construire un texte     de le composer en quelque

sorte)                                       si elle n’en faisait qu’à sa tête et qu’elle participait               sans mon

accord                                                                               avec mon accord mais      une fois lancée

contre mon gré       finalement                            si elle participait à la construction du texte?        Je

n’ai plus qu’à lutter contre elle pour                                        tenter d’écrire un texte qui tient la route.

Mon clavier mal accordé c’est un clavier qui                   écrit des espaces dès que je     n’écris rien

qui me supplée et en même temps m’emmerde terriblement, car elle met au jour mes doutes mes

défaillances mon imperfection (tandis que lamusique    que l      que The Well-Tuned Piano est une

oeuvre destinée à devenir parfaite la                          démarche ici est de partir d’un               d’une

production première foncièrement imparfaite) c’est une sorte de lutte entre le clavier et mes

doigts                                   d       une lutte instable dont je cherche à prendre l’avantage  en ne

me ménageant que     en me ménageant le moins

possible                                                                            en étant actif du début à la fin concentré à

l’écriture du texte qui doit être rapide car si je         marque une pause  elle se voit et et

irréparable                                 les fautes j’ai le droit de les corriger, mais uniquement tant que la

machine n’est pas lancée, j’ai un délai d’environ une seconde    (ça doit être exactement une

seconde) je peux faire varier ce délai pour proposer des constructions différentes, constructions qui

naîtront toujours de la lutte collaborative entre moi et la

machine

à travers la répétition des improvisations (pas de composition préalable ici) il s’agit

de      créer un lien entre elle est moi     la machine dont je parle, en réalité il s’agit d’un programme

que   j’aurais aimé (pour la beauté du geste) préparer moi même               mais je n

je ne connais pas assez bien la programmation un ami m’a aidé je remercie James qui a réalisé cett

ce programme que je côtoie pour la première fois                 (on va apprendre à se

connaître)                                                                                     par la suite je ferais des

improvisations plus                   “pures” disons    (c’est-à-dire sans intention préalable

contrairement à celle-ci             qui est une introduction dans laquelle je voulais introduire ma

démarche)

l’avantage de ce programme est qu’il est finalement relativement simple et que je pourrai le

modifier (              pour changer le rythme       auquel les espaces se créent par exemple) voir

l’utiliser pour d’autres            modes d’interaction entre moi et ce clavier un peu

fou                               iimaginons un clavier qui se mettrait à effacer ce que j’écris dès que je

marque une pause: il me faudrait sans cesse renoncer à ce qui vient d’être écrit,     le reprendre,

trouver une autre forme,     peut-être une forme qui me convient mieux et qui me permettrait

d’enchaîner de poursuivre le discours    sans quoi je serais condamné à la stérilité              au

blanc après  même après des heures d’écriture       (un peu comme dans une conversation

finalement)                         bref je vois bien encore d’autres choses à faire vous verrez bien je

verrais bien on va commencer par des choses “simples”             il me faut

m’exercer

22h13

Le site d’Igor

Advertisements

Leave a comment

Filed under Face B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s