Disney à l’âge de Raison #3

par Irwin Lannelongue

1471940_10151981771774840_692624249_n

Mesdames, messieurs.

J’ai tout d’abord le regret de vous annoncer, que cette rubrique voit son avant dernier numéro paraître aujourd’hui. Vent de tristesse sur la vallée de vos yeux ébahis. “That’s Life” comme disent les anglo-saxons. Voilà pourquoi j’ai décidé de rajouter en plus de cette 3eme partie, une 4e gracieusement développée, sous divers points de vue (à venir la semaine prochaine).

Après ce court message du syndicat, place à l’edito.

Moteur.

Le Walt Disney Studio

Après avoir parlé de nombreuses attractions du Disneyland Resort Paris, et de l’hôtel : Le Santa Fe Beach, nous allons désormais voir, qu’il y a, quelque part, vers l’au delà, un autre parc. Le Walt Disney Studio. Le truc des vrais mecs. Enfin par mecs, j’entends des mecs qui expriment bruyamment leur virilité sur des cascadeurs qui ne goûtent pas à cette méchante brûlure au 17e degré parce qu’ils ont une crème ultra protectrice (de l’indice 200), ou éventuellement sur des gars tatoués et barbiturés qui font de la moto sur du rock de stade ! Car c’est bien la moto !

Mais ce parc a t’il un réel intérêt ? Les files des attractions y sont 17 fois plus importantes, et il n’y a pas la poésie, comme avec Claude François.

Exemple : Tu vas voir Stitch Live! (cf : Lilo & Stitch ou “Ils ont tué Elvis”) Tu attends 20 minutes pour voir un duplex live from mars, avec Stitch qui parle en direct avec un fringant animateur présent dans la salle sans fiches et tout et tout. La classe quoi. On nous fait croire que le duplex est une cabine de vaisseau spatial. Et l’ardent Stitch (certainement représenté derrière par un mec avec des électrodes pour produire les gestes de l’animal), nous fait rire aux larmes. Eh oui ! Il demande une fille du public en mariage, mais à ce que je sais il y a des lois contre ce genre de pratiques. Puis il demande à un enfant où est ce qu’il vit (même lois, presque même pratique). LOUCHE.

Les attractions  “Grand Frisson”

Que dire d’autre ? Si ce n’est qu’il est présenté sur notre plan en danois que les pastilles oranges désignant une attraction “grand frisson” (a.k.a Thrill !!) sont le Truc d’Aerosmith, le Truc de la Tour qui fait peur, et le Truc de Nemo, oui je sais ils ont été hyper inventifs. Ayant fait les 3, j’ai remarqué un point commun récurent. En effet, j’ai appris à mon plus grand dam que Disney n’avait pas à investir dans les décors des Rollercoasters (ou alors un tout petit peu, genre pour un autocollant avec une guitare fluorescente). Oui, toutes ces attractions nous plongent dans la pénombre profonde. Au crépuscule, je t’attendrai. Chose fâcheuse, parce que ce n’est pas forcement plus “impressionnant” mais t’façon, il en faut plus pour m’impressionner.

Qu’a cela ne tienne, j’en prends mon parti, et commenterai all my possible, tout d’abord sur le “Truc de Nemo”. Merveilleux, 90 minutes de file. Guiness World Record. Pour une attraction vomitive, où l’on se trouve secoué dans une carapace de tortue. On peut imaginer par la suite, que la carapace est inconsciemment notre estomac, nous, sommes les éléments ingurgités, démantelés, et déchiquetés avec barbarie, la vie est représenté par un castor, et le chant du cygne est la mort de Socrate.

Mais cela n’est rien comparé au “Truc de la Tour de la Terreur”, plagiat ou plutôt copie pâle du Hurakan Condor de Port Aventura (pour les puristes) qui propose beaucoup plus de sensations, puisque nous nous trouvons à l’extérieur. Encore une fois, le plongeon dans le noir… Mais l’ambiance y est cette fois, plus bon enfant. Un garçon d’ascenseur atteint de tiques et de troubles du comportement, vous demande d’entrer dans la 4e dimension. C’est presque avec une fleur dans la main et le cœur en bandoulière qu’on s’y ramène.

Et enfin, parmi ces attractions se trouve l’inébranlable, l’indétrônable “Truc d’Aerosmith”, dans le noir, pour changer, avec soit disant des baffles “sur-puissantes” qui te passent le même quart de morceau à longueur de journée, dans le même genre que “It’s a Small Small World”, en un peu plus rocknroll. Mais évidemment, connaissant ma chance, je ne pouvais tomber que sur la place où les baffles ne marchaient pas, cette même place située juste derrière un trublion qui a judicieusement pris sa bouteille d’eau, ouverte, pour s’amuser, comme ça pour rien.

Enfin, tout ce que je veux dire, c’est que Disneyland, c’est une question de Mood. Nous ne pouvons pas qualifier, quantifier, ni même crucifier une généralité concernant cette féerie. Chacun la voit comme il le souhaite. C’est peut être ça, la magie de Disney…

Est-ce si simple ? Simple ? S.I.M.P.L.E ?

Remontons quelques décennies en arrière.

Saint Exupéry a disparu au large d’un lieu inconnu (ou est peut être encore vivant.) La guerre rase, la guerre éclate, la guerre éclos. Au milieu de tout ça, le Petit Prince est en tête des charts en Europe.

Quelques années plus tard, le grand et surdoué Orson Rosebud! Welles tombe amoureux de l’oeuvre et projette une collaboration avec l’actuel grand de l’animation : je vous le donne en mille, Walt Disney. Welles a alors terminé storyboard et dialogues, et les deux génies se rencontrent… Il est précisé que Disney est quelque peu froid et distant. Rien de grave… rien de grave. Jusqu’au moment où il s’enquit à quitter la pièce !  Sans donner une raison quelconque. Un homme sensé le rattrape alors et souhaite, comme nous tous, des explications. Waltie lui répond alors, et là c’est quand même étonnant :

“Il n’y a pas de place pour deux génies dans cette pièce.”

disney-walt-09-g

Waltie. Frippon. 

No comment.

Je vous parle d’un temps…

THE END (oui, non car il n’y aura pas de 4ème partie, je t’ai dit ça pour te faire espérer et me nourrir de ta haine).

Advertisements

Leave a comment

Filed under Face B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s